Madame, svp?

Impression 3D

Capture d’écran 2013-12-01 à 20.38.41Et dire que cela existe depuis les années 80 principalement dans le secteur automobile et aéronautique pour exécuter rapidement leurs prototypes en interne. En 1999 apparaît la première prothèse implantée sur un être humain. En 2005, Le Dr Adrian Boyier et son équipe de l’Université de Bath imaginent une prouesse technologique en lançant la construction d’une imprimante 3D capable de créer les pièces et de rendre le plus accessible possible l’impression 3D. En 2008 le RepRap aboutit. Designers, architectes et ingénieurs peuvent créer des plans de manière conjointe et faire imprimer des objets complexes à prix abordable.

Aujourd’hui presque à portée de main et dans quelques mois sur nos bureaux… qui sait? Beaucoup parie sur le fait que celle-ci sera devenue un objet usuel d’ici peu de temps.

Quoiqu’il en soit elle donne presque à rêver de matérialiser tout ce qui trotte dans nos petites têtes. Je dis bien presque car en allant voir sur le site de Sculpteo, de thingverse, j’avoue avoir pris peur. Du porte clé, à la tasse en passant par l’étui pour portable avec tête de mort, princesses… je me suis demandée si je n’étais pas sur des sites de cadeaux d’entreprise ou de cadeaux personnalisables comme on en trouve tant qui finalement ne se démarquent plus les uns des autres.

Soyons réaliste, il est clair que l’imprimante 3d ne fera pas de nous des designers car c’est bien l’idée qui fait l’objet et je dirais même au-delà, ce sont les proportions, l’ergonomie, l’utilité et bien d’autres qualités. Mais cette imprimante 3D a de belles qualités à qui sait en tirer partie. Elle permet de se libérer des contraintes techniques pour s’envoler dans des formes oniriques, elle élimine les intermédiaires (concepteur, éditeur, usine…) et permet d’exprimer sa créativité quand on a des idées mais pas l’âme bricoleur. Cependant le volume reste de taille modeste et limité à 30 cm².

Capture d’écran 2013-12-01 à 20.36.53

A lire certains articles sur le sujet, l’imprimante 3D en grande dimension se laisse entrevoir avec le projet d’Habitat Imprimé de François Brument, financé par le VIA qui lui a donné Carte Blanche en 2013. Des prototypes de ce projet ont été fabriqués par la société Voxeljet, la seule société capable de reproduire des pièces de grande taille (4m x 2m x 1m). A côté de cela la NASA s’intéresse à une food printing qu’elle destinerait à ses astronautes afin qu’ils programment une recette en ajustant goûts et textures.

Il faut évidemment des matières premières pour imprimer en 3D. Il n’est ici bien sûr pas question de la rame de papier achetée à la papeterie du coin, mais bien de matières malléables qui peuvent durcir pour obtenir la forme escomptée. « Polychrome ou poudre de Polyamide, la matière première peut être constituée sous forme de poudre, de résine rendue liquide ou même de cire. Il est également possible de travailler des matières plus nobles, comme certains aciers, alliages ou même le titane. Les débouchés sont pour le moment réservés à la médecine (pour des prothèses par exemple) ou pour l’industrie high-tech (aéronautique notamment). Pas pour monsieur tout le monde, encore.. On peut aussi citer d’autres matières comme le ciment, le plâtre ou la céramique. Il existe beaucoup de choix, le tout étant d’avoir la machine adaptée. » (voir le site d’un passionné : www.monunivers3d.com pour plus d’informations).

Etrangement, une simple lampe Ikea peut donner de l’inspiration. C’est l’aventure qu’a vécue un artiste de Montréal (Canada), Samuel N. Berner, alors qu’il voulait remplacer l’abat-jour de sa lampe suédoise. Adepte des impressions en 3D, il s’est inspiré de l’objet cassé pour en créer un nouveau. L’impression lui a coûté moins de 5 dollars et le résultat s’est avéré au-delà de ses attentes au point qu’il s’est lancé dans la création de 12 modèles différents. (photos en tête d’article).

Une imprimante 3D c’est aussi ouvrir le champ à un potentiel créatif incroyable qui pourrait peut-être même laisser entrevoir la démocratisation des intérieurs personnalisés loin du tout ikéa.

Leave Reply