Madame, svp?

Ricciotti l’Orchidoclaste

Ricciotti, l’architecte

Ricciotti est exposé à la cité de l’architecture et du patrimoine au palais de Chaillot jusqu’au 8 septembre 2013.
C’est l’occasion de découvrir son oeuvre à travers une projection de photographies de ses différents projets qu’ils aient été réalisés ou qu’ils soient restés à l’état de projet pour certain. Parallèlement, on déambule entre les moules de production et les éléments de construction qui sont présentés à l’échelle 1. Ces moules sont réalisés par un menuisier, véritable artiste du bois qui réalise des moules telles des sculptures. Ces derniers sont amenés à recevoir le béton fibrés à ultra-hautes performance mis au point avec le bureau d’étude Lamoureux.

Qu’a-t-il réalisé entre autre?

Parallèlement à ces œuvres emblématiques tel que le MuCEM de Marseille, de l’aile du Louvre dédiée aux arts de l’Islam, « Rudy Ricciotti entretient une relation particulière avec le patrimoine moderne depuis la Philharmonie de Potsdam jusqu’aux Grands Moulins de Paris, géants de béton qu’il s’attache à sauver de la destruction en prônant leur transformation pour accueillir l’université Paris VII. » (extrait de l’article de la cité de l’architecture et du patrimoine).

L’Orchidoclaste

Ne partait pas de l’exposition sans avoir regardé le film de Laetitia Masson qui signe un portrait touchant de Rudy Ricciotti. Alors qu’il m’apparaissait comme un architecte un peu rustre, macho et prétentieux, je suis sortie de la salle en étant séduite par l’homme, qui même en étant un orchidoclaste (casse-couille en de la langue xyloglotte ;)), a su me toucher.

Leave Reply